vendredi 1 janvier 2016

Eros ou Thanatos de Loïc Henry

/!\ Ce livre a été lu à partir de l'édition papier.


Titre : Eros ou Thanatos
Auteur : Loïc Henry
Nombre de pages : 109
Editeur : Editions Griffe d'encre
Genre : SF, récit initiatique
Prix papier : 9 €
Prix numérique : -

Résumé : Éros, synonyme d'une existence brève et féconde, ou Thanatos, promesse d'une vie longue de quelques centaines d'années mais asexuée ? Isis, adolescente rebelle de la Cité d Opale, ne dispose plus que d'une poignée de jours avant de choisir. Bien que son monde se résume depuis sa naissance à la liberté surveillée de la Cité, sa rencontre avec Ig, une jeune fille étrange, peut lui ouvrir les portes d un Extra-muros redouté. Et si les enjeux étaient plus vastes encore ?

Critique :

Ne vous fiez pas entièrement au postulat du résumé, comme ce lecteur déçu sur Amazon qualifiant cette novella d'être une histoire remplie de "fadaises", avec des "ados gnangnans et complètement abrutis". Eros et Thanatos est, à mon sens, avant tout un récit initiatique dans la plus pure tradition plutôt qu'un texte de SF qui vous retournera la cervelle.

Isis, qui a grandit au sein d'une société qui surveille ses faits et gestes, se pose des questions sur son avenir comme toute adolescente de son âge et soupire après un beau garçon... qui la décevra inévitablement. Au fil du récit, Isis grandit : ses actions l'amènent à être séparée définitivement de sa famille, puis à comprendre l'étrange monde qui existe par delà les murailles de sa ville natale, grâce au guide incarné par la mystérieuse Ig.

Si les discussions entre les deux principaux protagonistes pourront paraître immature au lecteur adulte et blasé, il est probable que des lecteurs plus jeunes sauront s'identifier à Isis. Au final, la novella n'a que deux réels points faibles. Ce que l'auteur nous révèle du monde d'Isis nous fait regretter que celui-ci ne soit pas plus développé, dans le cadre d'un roman, et le chapitre final, décalé par rapport au reste du récit, donne l'impression d'avoir été ajouté en guise de bonus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire